Déficience motrice

 

Déficience motrice enfants et adolescents

Bienvenue au Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les enfants et les adolescents (0-17 ans) ayant une déficience motrice.

 

Clientèle

  • Votre enfant présente des difficultés importantes dans ses déplacements?
  • Votre enfant présente des difficultés importantes dans les activités qui demandent de la dextérité?
  • Votre enfant présente des difficultés importantes à la suite d’un accident ou d’une maladie?

 

Critères d'admissibilité

Est admissible au programme l’enfant ou l’adolescent qui présente :

  • une atteinte du système nerveux (déficit moteur cérébral (DMC)), neuropathie, myopathie, autres atteintes du système nerveux);
  • une ostéopathie ou une arthropathie (arthrite, sclérodermie);
  • une perte d’intégrité anatomique (amputation).

Est également admissible l’enfant âgé de 0-5 ans qui présente :

  • un retard global de développement affectant au moins deux sphères du développement (dont une atteinte motrice) et dont le délai d’acquisition est de plus de six mois.

 

Des objectifs atteignables

Notre programme a pour but d’aider l’enfant ou l’adolescent à avoir une vie active, en tenant compte de ses habitudes de vie (ex. : nutrition, soins personnels, communication, déplacements, éducation, loisirs, etc.), de sa condition et de ses besoins actuels. Nous visons à favoriser le plus possible son autonomie afin qu’il puisse s’intégrer convenablement, et ce, dans toutes les sphères de sa vie (intégration sociale, scolaire, professionnelle, etc.).

 

 

Déficience motrice adultes

 

Clientèle

Adulte ayant une déficience ou une incapacité motrice significative et persistante de naissance ou qui présente des séquelles à la suite d'un accident ou d'une maladie.

 

Critères d'admissibilité

  • une atteinte du système nerveux (déficit moteur cérébral (DMC)), neuropathie, myopathie, autres atteintes du système nerveux);
  • une ostéopathie ou une arthropathie (arthrite, sclérodermie);
  • une perte d’intégrité anatomique (amputation).

 

Des objectifs atteignables

Notre programme a pour but d’aider la personne à avoir une vie active, en tenant compte de ses habitudes de vie (ex. : nutrition, soins personnels, communication, déplacements, éducation, loisirs, etc.), de sa condition et de ses besoins actuels. Nous visons à favoriser le plus possible son autonomie afin qu’elle puisse s’intégrer convenablement, et ce, dans toutes les sphères de sa vie (intégration sociale, scolaire, professionnelle, etc.).

 

Neurotraumatologie

Bienvenue aux programmes d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale en neurotraumatologie.

La neurotraumatologie comprend les programmes suivants :

  • Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les enfants et les adolescents ayant subi un traumatisme craniocérébral modéré ou grave.
  • Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les adultes ayant subi un traumatisme craniocérébral modéré ou grave.
  • Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral léger.
  • Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les personnes ayant subi une lésion musculosquelettique.
  • Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les personnes ayant subi une blessure médullaire.

 

Clientèle

  • Vous éprouvez des difficultés importantes à la suite d’un accident de voiture, d’un accident de travail, d’une chute, d’une blessure sportive, etc.?

 

Critères d'admissibilité

Vous devez avoir reçu un diagnostic de :

  • traumatisme craniocérébral (incluant le syndrome du bébé secoué);
  • blessure médullaire (paraplégie, quadraplégie);
  • lésion musculosquelettique (fractures multiples ou complexes, grands brûlés, lésions complexes des tissus mous, amputations traumatiques).

 

Des objectifs atteignables

Nos programmes ont pour but d’aider la personne à avoir une vie active, en tenant compte de ses habitudes de vie (ex. : nutrition, soins personnels, communication, déplacements, éducation, loisirs, etc.), de sa condition et de ses besoins actuels. Nous visons à favoriser le plus possible son autonomie afin qu’elle puisse s’intégrer convenablement, et ce, dans toutes les sphères de sa vie (intégration sociale, scolaire, professionnelle, etc.).

 

Accident vasculaire cérébral (AVC)

Bienvenue au Programme d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale pour les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

Clientèle

  • Vous avez des problèmes dans vos déplacements à la suite d’un AVC?
  • Vous avez des difficultés à parler à la suite d’un AVC?
  • Vous avez des problèmes de mémoire à la suite d’un AVC?

 

Critères d'admissibilité

Est admissible au programme la personne qui présente un accident vasculaire cérébral (AVC).

 

Des objectifs atteignables

Notre programme a pour but d’aider la personne à avoir une vie active, en tenant compte de ses habitudes de vie (ex. : nutrition, soins personnels, communication, déplacements, éducation, loisirs, etc.), de sa condition et de ses besoins actuels. Nous visons à favoriser le plus possible son autonomie afin qu’elle puisse s’intégrer convenablement, et ce, dans toutes les sphères de sa vie (intégration sociale, scolaire, professionnelle, etc.).

 

Unité de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI)

Située à Macamic, l'Unité régionale de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue offre des services de réadaptation intensive à des personnes présentant une déficience motrice afin qu’elles retrouvent une autonomie maximale.

L'URFI reçoit une clientèle adulte, âgée de 18 ans et plus, pouvant présenter une incapacité significative et persistante d'ordre neuro-musculo-squelettique ou sensori-moteur, à la suite d'une déficience motrice et pouvant occasionner des limitations dans l'accomplissement des activités de la vie quotidienne, par exemple des personnes ayant subi un AVC ou une amputation.

 

Pour l’ensemble de ces programmes 

Une collaboration essentielle

Le succès de la démarche d’adaptation et de réadaptation au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l'autisme et déficience physique repose sur la collaboration et l’implication des familles, sur la participation de l’usager à ses thérapies et sur l’intégration de ses apprentissages dans ses différents milieux de vie.

La personne impliquée dans un processus de réadaptation y est considérée comme le principal agent de changement. Elle occupe donc une place privilégiée dans les prises de décision et son avis est sollicité au cours des différentes étapes de son processus de réadaptation.

 

Une équipe de spécialistes dynamiques 

Nos professionnels spécialisés et compétents travailleront avec la personne et sa famille à l’atteinte des objectifs établis dans son plan d’intervention. Ils sont éducateurs spécialisés, thérapeutes en réadaptation physique, ergothérapeutes, physiothérapeutes, psychologues, neuropsychologues, orthophonistes ou travailleurs sociaux. Selon les besoins et les disponibilités, d’autres professionnels peuvent être intégrés à l’équipe.

Nos services spécialisés sont personnalisés et centrés sur la personne et sa famille. Nous tenons compte des désirs de la personne dans son projet de réadaptation et celle-ci est considérée comme un expert concernant sa condition.

Les services de réadaptation ont un début et une fin. La décision de mettre fin à la réadaptation est prise à partir de critères préétablis dans le programme et, après discussion avec l’usager, sa famille et l’équipe de réadaptation.

Selon la situation, les services sont offerts au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l'autisme et déficience physique ou dans les différents milieux de vie de la personne (maison, milieu de travail, loisirs, etc.) afin de favoriser l’apprentissage dans tous ces milieux.

Toujours dans une approche d’intervention globale, nos intervenants établissent des liens efficaces avec les hôpitaux, CLSC ou autres établissements de santé de la région, ainsi qu’avec le milieu municipal, communautaire, scolaire et de garde.