Actualités

Mots clés: COVID-19

Données épidémiologiques en date du 10 juin 2021, 16 h. *

Aucun nouveau cas de coronavirus n'a été rapporté en Abitibi-Témiscamingue au cours des 24 dernières. Un cas déclaré dans une autre région a été faussement attribué à la MRC de la Vallée-de-l'Or – cette erreur de saisie a été corrigée ce matin.

Rappelons par ailleurs que pour freiner la transmission du virus dans notre région, il est essentiel de respecter toutes consignes d’isolement reçues de la santé publique : n’allez pas au travail, à l’école, à la garderie ou dans tout autre lieu public, évitez les contacts avec les autres membres de la maisonnée, ayez recours aux services de livraison, n’accueillez pas de visiteurs à la maison, lavez-vous régulièrement les mains et couvrez votre nez et votre bouche en présence d’autrui.

Commentaires :

  • Nous avons ajusté nos données à partir de la date du début officielle de la 3e vague au provincial qui est le 21 mars 2020.
  • Dans le tableau des cas actifs, la mention n.d. (non disponible) est écrite car il y a moins de 6 cas actifs.
  • Les mises à jour ne seront pas effectuées les samedis et dimanches ainsi que les jours fériés. Veuillez vous référer au site du ministère à l’adresse suivante pour obtenir les données du jour : quebec.ca/coronavirus.
  • Pour consulter les données en lien avec les hospitalisations, veuillez vous référer au site du ministère à l'adresse suivante : cliquez ici.

________


 Vaccination COVID-19  
     
     
     
     
     

 

Mots clés: actions , services , soins

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de L’Abitibi-Témiscamingue informera régulièrement la population concernant la démarche d’efficience régionale et autres actions déployées pour faire face à l’enjeu de main-d’œuvre qui affecte actuellement la capacité de l’organisation à offrir les services à la population. La présentation de cette démarche a fait l’objet d’une présentation le 23 avril dernier dans le cadre d’une conférence de presse virtuelle. Pour consulter la présentation virtuelle (cliquez ici), pour télécharger le document de présentation (cliquez ici).

 

Infolettre

Origine de la démarche

 

Une importante pénurie de la main-d’œuvre, particulièrement concernant les infirmières

Afin de maintenir l’offre de services à la population dans tous les territoires de la région, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue doit compter sur l’engagement de 1 000 infirmières au quotidien. Lors d’absences de ces employées, que ce soit pour des vacances, des congés maternité, des congés maladie ou tout autre motif, celles-ci doivent être remplacées pour éviter toute rupture de services. Le nombre d’infirmières requises est ainsi bonifié à 1 300, ce qui permet de maintenir des équipes de travail complètes et stables.

Actuellement, le manque d’infirmières est de 200 et les projections confirment que ce manque à gagner va s’accroître au courant des prochaines années. En tenant compte des projections démographiques, des départs anticipés et des embauches potentielles selon l’historique des dernières années, il est anticipé que plus de 500 infirmières seront manquantes si aucune action n’est entreprise.

À plus court terme, en tenant compte de la main-d'œuvre indépendante qui s’est engagé à travailler au CISSS au cours des 4 prochains mois ainsi que de la volonté des employés à réaliser des quarts de travail en temps supplémentaire, il demeure 4 000 quarts de travail d’infirmières ne sont pas comblés, ce qui représente le travail accompli par 48 infirmières à temps plein. De plus, 2 600 quarts de travail sont non-comblés auprès des infirmières auxiliaires (32 équivalents temps complets).

 

Écart entre les besoins de ressources infirmières et les besoins du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue

Portrait actuelNombre d’infirmières
Nombre d’infirmières requises pour offrir les services1 300
Nombre d’infirmières actuellement à l’emploi1 106
Manque à gagner194
Projections sur 5 ans 
Potentiel des départs à la retraite et autres départs568
Embauches projetées, selon l’historique des dernières années 
5 prochaines années250
Manque à gagner dans 5 ansEmbauches requises
En 2026512

 

Les agences de main-d’œuvre indépendante (MOI)

Présentement, le quart des heures travaillées en soins infirmiers (130 ressources par mois) est réalisé par des ressources infirmières issues d’agences privées avec qui le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue établit des contrats. Pour le moment, le recours à ces ressources est essentiel et contribue grandement à maintenir l’accessibilité et l’offre des soins de santé et de services sociaux à la population. Néanmoins, à moyen terme, le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue souhaite réduire sa dépendance à cette main-d’œuvre et miser sur les employés de l’établissement pour offrir des soins et services avec des équipes stables, complètes et spécialisées.

 

La démarche d’efficience régionale

La démarche d’efficience régionale vise à :

  • Revoir, jusqu’à ce que les enjeux de disponibilité de la main-d’œuvre le requièrent, l’organisation des services de santé et de services sociaux en région;
  • Maintenir de façon différente, l’offre de services de santé et de services sociaux en Abitibi-Témiscamingue, plutôt que de devoir diminuer les services;
  • Obtenir l’adhésion et une participation active des parties prenantes.

 

Modulation temporaire des services en cours ou planifiée

 

Une importante mobilisation s’amorce : ensemble nous faisons la différence

 

Au cours des prochaines semaines, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue s’engage à informer régulièrement la population et ses partenaires des différentes actions qui seront initiées, pour notamment accroître notre capacité d’attraction, favoriser l’accès à la formation et pour recruter davantage d’étudiants et d’infirmières formées en provenance de l’extérieur de la région.

 

Agir sur la capacité d’attraction de l’Abitibi-Témiscamingue par des leviers et des incitatifs adaptés à notre réalité :

  • Définir des modalités d’attraction particulières pour le personnel infirmier et autres titres d’emploi en pénurie;
  • Explorer les possibilités de déployer des incitatifs financiers ou de soutien, en collaboration avec les partenaires du milieu;
  • Explorer différentes pistes de solutions en collaboration avec des partenaires régionaux pour identifier des stratégies qui permettront d’accroître le manque de places en garderie.

Favoriser l’accessibilité à la formation :

  • Rendre accessible aux jeunes de la région par divers moyens technologiques, des programmes d’études qui ne sont pas offerts actuellement en région et ainsi augmenter l’offre de formation;
  • Adapter les formations pour attirer plus d’étudiants de la région, du Québec et issus de l’international.

 

Recruter davantage d’étudiants internationaux :

  • Poursuivre les efforts visant à accroître le recrutement à l’international et développer l’expertise interne pour bien accompagner les nouveaux arrivants.

 

Des partenaires élus issus du milieu de l’éducation, du milieu économique et milieu communautaire, travaillent de concert avec le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue pour initier des projets qui contribueront à réduire la rareté de la main-d’œuvre ou réduire l’impact sur les services offerts :

  • Un projet pilote de mission virtuelle de recrutement à l’international, réalisée avec Recrutement Santé Québec (RSQ) et ce, en collaboration avec la Mosaïque interculturelle ainsi qu’avec les Carrefours jeunesse emplois fait en sorte que 20 infirmières seront conviées sou peu en entrevue.
  • Pour une première fois, une sage-femme est embauchée au CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, et ce, grâce à la collaboration des membres du comité Objectif Sages-Femmes Abitibi-Témiscamingue (OSFAT), le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD) et le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.
  • De nouvelles trajectoires de formation pour les infirmières, telles que le parcours académique de diplôme d’études collégiales intensif et l’attestation d’études collégiales pour les infirmières diplômées hors Canada, seront sous peu offertes en région, grâce au partenariat avec le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Par ailleurs, les mesures permettant d’inciter les étudiants à choisir ces programmes d’enseignements et pour les soutenir dans leur réussite éducative seront précisées sous peu.

 

Pour nous faire part de vos commentaires et suggestions

Écrivez-nous au : 08_cisssat_communications@ssss.gouv.qc.ca.

Mots clés: COVID , dépistage

 

Qui doit passer un test de dépistage?

  • les personnes avec des symptômes 
  • les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19
  • les personnes à qui les autorités de santé publique ont demandé de faire un test de dépistage
  • Un test de dépistage effectué au mauvais moment procure un faux sentiment de sécurité, en plus d’augmenter la pression sur le système de santé

Pour savoir si vous devriez aller passer un test de dépistage, utilisez l’outil d’autoévaluation des symptômes

 

Pour prendre rendez-vous, deux options sont possibles 

 

  1. La plateforme de dépistage de la COVID-19 :
  • Allez au www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/guide-auto-evaluation-symptomes-covid-19/;
  • Cliquez sur l’outil d’autoévaluation des symptômes et répondez aux questions;
  • En fonction du résultat et des recommandations qui vous sont faites par l’intermédiaire de l’outil, vous pourrez choisir un centre désigné de dépistage (CDD). Pour se faire, entrez votre code postal ou le nom de la ville dans la barre de recherche, puis sélectionnez le centre de dépistage le plus près de votre domicile (au besoin, déplacez la carte pour visualiser la ville-centre de votre territoire de MRC);
  • Choisissez une date et une plage horaire pour votre rendez-vous;
  • Remplissez la fiche d’informations personnelles (ayez, si possible, votre carte d’assurance maladie en main) et confirmez les informations personnelles, cochez la case « J’accepte » et cliquez sur « Suivant » (n'oubliez pas cette étape!);
  • Un courriel de confirmation vous sera acheminé à l’adresse courriel que vous aurez fournie;
  • Terminez l’inscription en créant votre mot de passe à partir du lien inclus dans le courriel reçu de depistage_covid19@msss.gouv.qc.ca;
  • Si vous avez de la difficulté pour remplir votre inscription, composez le 1 877 644-4545 pour obtenir de l’aide.
  • Si vous avez des difficultés techniques lorsque pour accéder à votre compte, veuillez composer le 1 877-369-9860.
  • Important : Si vous prenez le rendez-vous pour une autre personne, veuillez compléter l'inscription avec les coordonnées de cette personne. (Même s'il s'agit de votre enfant)

 

2. Par téléphone 

Contacter le 1 877 644-4545, du lundi au vendredi, de 8 h à 17 h et le samedi et dimanche, de 8 h 30 à 16 h 30.

Nous constatons un achalandage important du lundi au vendredi, de 8 h  à 10 h . Afin de réduire le délai d'attente, nous vous recommandons, si possible, d'éviter d'appeler pour obtenir un rendez-vous lors de ces plages horaires.

 

Résultats de dépistage

Si vous n'avez pas reçu votre résultat de dépistage dans les 48 h suivant votre test, veuillez communiquer au 1-833-723-COVI (2684)

 

Coordonnées des cliniques désignées de dépistage et d'évaluation :

Clinique de dépistage et d'évaluation de Val-d'Or
725, 6e Rue
Val-d'Or (Québec) J9P 1Y1

Clinique de dépistage et d'évaluation de Rouyn-Noranda
3, 9e Rue  (porte #2)
Rouyn-Noranda (Québec) J9X 2A9

Clinique de dépistage et d'évaluation de Amos
632, 1re Rue Ouest (SVP veuillez utiliser la porte donnant sur la 3e avenue Est)
Amos (Québec) J9T 2N2

Clinique de dépistage et d'évaluation de La Sarre
679, 2e rue Est (Entrée du stationnement des employés, SVP veuillez suivre les affiches bleues menant derrière l'hôpital)
La Sarre (Québec) J9Z 2X7

Clinique de dépistage et d'évaluation de Ville-Marie
22, Notre-Dame
Ville-Marie (Québec) J9V 1W8

Clinique de dépistage et d'évaluation de Témiscaming
180, avenue Anvik
Témiscaming (Québec) J0Z 3R0

Clinique de dépistage de Senneterre
951, rue de la clinique
Senneterre (Québec) J0Y 2M0
Les usagers doivent attendre le dépisteur dans leur voiture en face de la porte de la clinique de dépistage.

 

Rappel aux entreprises concernant le recours au dépistage

Afin de réduire les risques de transmission dans une entreprise, d’autres moyens préventifs doivent être appliqués, comme :

  • L’administration quotidienne d’un questionnaire d’évaluation des symptômes à tous les employés
  • Le retrait immédiat des employés qui présentent des symptômes – et prise de rendez-vous pour un test de dépistage
  • L’application rigoureuse des mesures préventives : distanciation physique d’au moins deux mètres, port du masque de procédure et lavage des mains

Bien que cela ne soit pas recommandé, une entreprise souhaitant mettre en place un dépistage préventif des employés asymptomatiques :

  • doit recourir aux services d’une clinique privée* ou voir au déploiement de son propre laboratoire avec le soutien de la santé publique
  • doit déclarer tous les cas positifs détectés à la santé publique à des fins d’enquête épidémiologique

*Clinique infirmière Nord-Ouest : Pour prendre rendez-vous : 819-710-2466 ou 822-573-2466 #3. Centres de prélèvements : 1335, chemin Sullivan, Val-d’Or et 407, avenue Murdoch, Rouyn-Noranda.

Inquiétudes au sujet de votre santé?

Les personnes aux prises avec un problème de santé, mais qui ne présentent pas de symptômes d’allure grippale, de gastroentérite ou s’apparentant à la COVID-19 peuvent joindre leur clinique médicale et un rendez-vous leur sera proposé, par consultation téléphonique ou en personne. Elles peuvent aussi appeler Info-Santé au 8-1-1 pour parler à une infirmière.

 

Vous vous demandez si vous devez avoir un test de dépistage pour la COVID-19? Regardez ce qui suit.

Dois-je être dépisté?

Télécharger l'affiche