Actualités : Santé physique

Mots clés: Santé physique

Le programme s’adresse aux personnes :

  • De 65 ans et plus;
  • Autonome et vivant à domicile;
  • Préoccupées par leur équilibre ou par les chutes (Ex. : avoir fait une chute l'année dernière).

 Le Programme de prévention des chutes P.I.E.D., c’est quoi?

  • Des exercices en groupe réalisés 2 fois par semaine pendant 12 semaines;
  • Une période de discussion avec des capsules d’information sur les habitudes de vie, les comportements sécuritaires et l’aménagement de votre domicile;
  • Une routine d’exercices faciles à faire à la maison;
  • Un programme animé par un professionnel de la santé formé et qualifié;
  • Un programme offert gratuitement;
  • Des ateliers offerts de jour dans un endroit près de chez vous.

Les objectifs du programme sont :

  • D’améliorer votre équilibreet la force de vos cuisses;
  • De contribuer à maintenir vos os en santé et diminuer le risque de fracture; 
  • D’aménager votre domicile et adopter des comportements sécuritaires;
  • D’améliorer votre confiance;
  • D’être plus actif.

Début de la session : 17 septembre 2024

Date limite d'inscription : 20 juillet 2024

Lieu : Salle Desjardins au Centre Temiscaming

Pour vous inscrire ou en savoir plus, contactez-nous : 819 627-3385, poste 1248

 

La Journée nationale de la santé et de la condition physique est une occasion de sensibiliser les gens à l’importance de maintenir un mode de vie actif et sain. Cette journée est dédiée à la promotion de l’exercice physique, de la nutrition équilibrée et du bien-être général. Il est essentiel de pratiquer une activité physique régulièrement, quel que soit l'âge. Cependant, il est important de comprendre que la condition physique évolue et se modifie avec les années.

Chaque année, environ 30 % des personnes âgées de 65 ans et plus subissent une chute. Pour ces individus, une chute marque souvent le début d’une perte d’autonomie et de mobilité. En effet, les personnes âgées sont généralement plus fragiles physiquement. Dans cette tranche d’âge, les chutes entraînent fréquemment des fractures de la hanche, un traumatisme nécessitant une longue période de convalescence, dont une partie se déroule à l’hôpital.

Il est reconnu que la pratique régulière d’une activité physique contribue à la prévention des chutes. Elle renforce notamment les muscles des jambes et du dos, tout en améliorant l’équilibre, la flexibilité et les réflexes des personnes âgées.

 

Services offerts

Le Programme Intégré d’Équilibre Dynamique (PIED) est un programme gouvernemental québécois qui vise à aider les personnes de 65 ans et plus aux prises avec un déclin de l’équilibre. Il agit au niveau de la prévention des chutes et du traitement des problèmes d’équilibre. Pour obtenir plus d’informations : https://www.cisss-at.gouv.qc.ca/prevention-des-chutes/

Vous êtes invités à lire différents articles sur les bienfaits de l’activité physique :

https://www.cisss-at.gouv.qc.ca/velo-pour-rouler-sur-voie-sante/https://www.cisss-at.gouv.qc.ca/le-jardinage-une-activite-physique-extra-pour-votre-sante/

https://www.cisss-at.gouv.qc.ca/mois-de-lactivite-physique-la-marche-une-activite-simple-et-facile/

Alors, pourquoi ne pas profiter de cette journée pour faire une activité physique, manger sainement et prendre soin de votre corps ?

Mots clés: Santé physique

Être actif est certainement très important pour la santé physique et la santé mentale. C’est pour cette raison que le vélo est une activité physique très populaire au Québec. Vous souhaitez intégrer la pratique du vélo à votre mode de vie et celui de votre famille? Dans le cadre du mois sur l’activité physique, profitez de cette période pour vous lancer en toute sécurité dans ce loisir.

 

Voici quelques notions de base si vous êtes débutant :

Se pratiquer

  • L’environnement | Commencer dans un environnement protégé dans lequel vous pourrez vous concentrer seulement sur l’action d’aller à vélo (la cour d’un centre d’achat après le souper le dimanche soir, une rue peu achalandée, une ruelle, une cour d’école);
  • Le sol | Au départ, assurez-vous que la surface du sol est solide (béton, asphalte) et uniforme (sans craque et bosse);
  • Le freinage | Avant de savoir avancer, il faut savoir arrêter. Il est important de vous exercer à vous servir des freins. Vous pouvez ensuite le pratiquer en dessinant une ligne d’arrêt sur le sol avec une craie.

S’équiper convenablement

Aider les enfants

  • Le vélo sans pédale (méthode de la draisienne) | Pour un enfant, cette option permet d’intégrer progressivement la notion d’équilibre et de propulsion pour les enfants particulièrement. Puisque les pieds peuvent toucher le sol, les risques de chutes sont minimes et le transfert vers un vélo avec pédales sera plus aisé.
  • Le premier vélo à pédale | Il est important de demeurer rationnel dans le choix d’un nouveau vélo. Oubliez le beau petit vélo avec les vitesses et la suspension avant et arrière. Achetez un vélo solide, de bonne qualité avec un minimum d’équipement. L’usage du premier vélo c’est d’apprendre, pas de performer. Les pieds doivent toucher le sol lorsque l’enfant est assis sur la selle. Ne prenez pas un vélo un peu plus grand pour que votre enfant s’en serve plus longtemps, ce sera contreproductif.
  • Les aides à l’équilibre | Pour aider l’enfant à garder son équilibre, il existe plusieurs outils (ex. : les roues stabilisatrices, la girafe). Ces aides à l’équilibre existent également pour les adultes. Elles sont plus dispendieuses, mais elles sont très utiles pour une personne qui apprend à faire du vélo à un âge plus avancé.
  • Le tricycle | Bonne façon d’apprendre le concept d’avancer avec l’effort des cuisses et des jambes sans se soucier de l’équilibre.

Respecter ses limites

  • Gérer la fatigue | Apprendre une nouvelle tâche épuise les adultes autant que les enfants. Au début, il est donc préférable de faire de petites sorties à vélo (sans oublier le retour). Rappelez-vous, un enfant n’est pas un petit adulte, il a des capacités physiques moindres. Il a donc besoin d’aide pour gérer l’intensité de ses efforts.

 

Pratiquer en toute sécurité

Après avoir développé une certaine aisance avec les notions de base du vélo, apprenez la sécurité routière, la signification des feux de circulation, les priorités de passage, les signaux pour tourner et arrêter, etc. Visitez les références sur le sujet à l’adresse suivante : Circuler en sécurité et partager la route | Vélo Québec (velo.qc.ca)

En conclusion, la pratique du vélo peut être à la portée de tous. D’ailleurs les municipalités de la région et le ministère des Transports et de la Mobilité durable, mettent de plus en plus d’efforts pour faciliter cette activité de manière sécuritaire.  L’été est à nos portes, profitez-en pour rouler entre amis ou en famille sur la voie de la santé.

Depuis avril 2024, le dépistage précoce de la surdité est lancé dans trois secteurs : Rouyn-Noranda, La Sarre et Ville-Marie. Parallèlement, la formation des dépisteurs sera bientôt organisée à Amos et Val-d'Or et jusqu’à ce que le dépistage puisse se faire dans ces deux derniers secteurs, les parents dont les enfants ont des facteurs de risques à la surdité sont invités à se déplacer à l'Hôpital de Rouyn-Noranda pour obtenir un service de dépistage de la surdité. Le programme a pour objectifs de détecter précocement la surdité présente à la naissance et de débuter les interventions thérapeutiques et de réadaptation nécessaire avant que l'enfant n'ait six mois.

De plus, le programme vise à :

  • Proposer le dépistage auditif à tous les parents de nouveau-nés admissibles nés au Québec, avec un consentement libre et éclairé;
  • Appliquer le protocole de dépistage approprié avant l'âge d'un mois;
  • Diriger les nouveau-nés n'ayant pas réussi le protocole de dépistage vers un spécialiste pour une évaluation de l'audition;
  • Optimiser la précision du dépistage;
  • Orienter vers une surveillance en audiologie les nouveau-nés ayant réussi le dépistage, mais présentant un risque de surdité évolutive ou d'apparition tardive;
  • Achever l'évaluation de l'audition des enfants ayant échoué aux examens de dépistage avant l'âge de trois mois;
  • Commencer les interventions nécessaires avant l'âge de six mois lorsqu'une surdité correspondant au déficit cible est confirmée.

 

Pour plus d’informations :