Actualités : Travaux

Mots clés: Travaux

Lors de la rencontre du Conseil d’administration du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue tenue le 25 avril 2024, M. Stéphane Lachapelle, Directeur de la Direction des services techniques et logistiques a présenté un état de situation concernant l’avancement des projets d’infrastructure du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

Chantiers qui seront complétés au cours des prochains mois :

  • GMF-U de Val-d'Or : Le bâtiment a été livré et il est prévu de procéder à l’inauguration du bâtiment ce printemps et de procéder à l’accueil de la clientèle.
  • Guérites : La phase 1 débutera à l’Hôpital d’Amos, à l’Hôpital de Val-d'Or, à l’Hôpital de Rouyn-Noranda, à l’Hôpital de La Sarre et à l’Hôpital en santé mentale de Malartic.
  • Maisons des aînés et alternative (MDA MA) - Val-d’Or et Rouyn-Noranda : Les travaux sont réalisés sous la responsabilité de la Société québécoise des infrastructures.
    • MDA MA de Val-d'Or : La réception avec réserve de la MDA MA de Val-d'Or a été reçue le 21 février dernier. La priorité étant d’assurer une offre de soins et de services sécuritaires et de qualité aux résidents de la MDA MA, il importe de pouvoir au préalable constituer et de former des équipes détenant l’expertise requise pour répondre aux besoins des résidents. Ainsi, considérant l’importante pénurie de main-d’œuvre qui affecte plusieurs titres d’emplois, dont le personnel infirmier et les préposés aux bénéficiaires, l’ouverture de la MDA MA sera planifiée suite à la période estivale. L’ouverture de cette nouvelle installation demeure une priorité pour l’organisation et nous tenons à reconnaître tout le travail et l’engagement des équipes concernées dans l’objectif d’accueillir les premiers résidents de cette maison des ainés et alternative dans les meilleurs délais.
    • MDA MA de Rouyn-Noranda : Les travaux du côté de Rouyn-Noranda se poursuivent et la réception avec réserve a été reçue en date du 26 avril 2024. 
  • Lot 3 du Centre multiservices de santé et de services sociaux de Ville-Marie : Les bureaux des médecins sont complétés et ils pourront intégrer au cours des prochaines semaines et la clinique de dépistage et de vaccination sera terminée vers la fin de l’été.

Mise en chantier :

  • Maisons des aînés et alternative spécialisée (MDA MA) - Macamic : La construction devrait débuter au cours de l’été. Les travaux sont réalisés sous la responsabilité de la Société québécoise des infrastructures.
  • Maisons des aînés (MDA) - Palmarolle : La construction devrait débuter cet été. Les travaux sont réalisés sous la responsabilité de la Société québécoise des infrastructures.
  • Entrepôts pour les équipements de soutien à domicile Amos : La mise en appel d'offres pour la construction est prévue au cours des prochaines semaines.
  • Salle blanche d’Amos : Les travaux avec les services professionnels ont débuté. Un échéancier plus définitif sera déposé prochainement.

En planification :

  • Reconstruction et aménagement de l’urgence et des soins intensifs à l'Hôpital d’Amos : Le concept architectural a été transmis au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), les plans préliminaires sont en cours d’élaboration.
  • Reconstruction et aménagement du bloc opératoire à l’Hôpital d’Amos : Le plan clinique a été déposé au MSSS et est en attente de la reconnaissance du besoin. Les travaux pour préciser le plan fonctionnel sont déjà en cours.
  • Ventilation des laboratoires de l’Hôpital de Val-d'Or : L’appel d’offres pour les professionnels est en cours de préparation.
Mots clés: Cancérologie , Travaux

La construction du Centre régional de cancérologie débutera le lundi 12 août 2019, sur le terrain adjacent à l’hôpital de Rouyn-Noranda. Le chantier devrait s’échelonner sur environ 18 mois. Bien sûr, la nouvelle est réjouissante! Mais le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue doit tout de même informer la population des inconvénients qui découleront de ces travaux majeurs.

Circulation sur le chemin Trémoy
Les véhicules de chantier transiteront sur le segment du chemin Trémoy compris entre la 8e et la 9e Rue. Du 19 août au 6 septembre 2019, ce tronçon sera complètement fermé à la circulation, sauf pour les résidents qui y habitent. Puis, à compter du 9 septembre et jusqu’à la fin du chantier, la circulation sur ce segment sera possible dans un seul sens. Il pourrait donc être judicieux d’éviter ce secteur et d’emprunter l’avenue Murdoch pour accéder à la 5e, la 6e et la 7e Rue ainsi qu’à la partie du chemin Trémoy située après la 8e Rue.

Stationnement
En plus de l’entrave à la circulation, les usagers se retrouveront aussi privés des espaces de stationnement en parallèle normalement accessibles sur le chemin Trémoy, entre la 8e et la 9e Rue. Alors que les possibilités de stationnement sont déjà limitées, nous sommes conscients qu’il sera encore plus difficile pour nos usagers de garer leur véhicule à proximité de l’hôpital tout au long du chantier.

Si vous accompagnez un proche dont la mobilité est réduite, nous vous invitons à déposer cette personne à l’entrée principale de l’hôpital avant d’aller stationner votre véhicule, lorsque cela est possible. Nous vous suggérons aussi de partir un peu plus à l’avance si vous avez un rendez-vous ou une consultation. Vous pourriez avoir besoin de quelques minutes supplémentaires pour trouver un espace de stationnement.

Bruit
Un chantier est toujours accompagné de bruit. Mais le niveau sonore varie selon le type de travaux en cours. Dès le 12 août, la circulation des camions lors des opérations d’excavation et de remblayage entraînera plus de bruit que celui produit sur un chantier normal. Ensuite, l’étape la plus bruyante se déroulera du 9 septembre au 11 octobre. Il s’agit du battage des pieux de fondation. Par la suite, l’inconvénient lié au bruit devrait s’atténuer et le niveau sonore des travaux devrait correspondre à celui d’un chantier de construction normal.

Un projet porteur pour toute la région
Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue remercie à l’avance les usagers, les visiteurs, les bénévoles, les médecins ainsi que tous les membres de son personnel pour la collaboration et la compréhension dont ils feront preuve tout au long du chantier. Gardons à l’esprit qu’à compter du 12 août 2019, chaque jour qui passe nous rapprochera de la concrétisation d’un projet historique qui permettra aux citoyens de la région qui ont besoin de radiothérapie de recevoir leur traitement ici, en Abitibi-Témiscamingue.

[Lire le communiqué]

Mots clés: Agrandissement , Hôpital , Travaux

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue souhaite aviser la population de la MRC de Témiscamingue qu’en raison du chantier qui débutera d’ici quelques jours à l’hôpital de Ville-Marie, l’accès au bâtiment et aux espaces de stationnement seront perturbés au cours des prochains mois.

On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Cette formule imagée illustre bien ce qui s’en vient pour les usagers et les membres du personnel de l’hôpital de Ville-Marie. « Un chantier de l’envergure de celui qui se met en branle va entraîner des inconvénients. Nous faisons le maximum pour les réduire », assure monsieur Robert Clouâtre, chargé de projet.

Au fur et à mesure que le chantier avancera, l’accès au bâtiment et les endroits où il sera possible de stationner son véhicule vont changer. « Nous demandons aux usagers, aux visiteurs et à tous les membres du personnel d’être attentifs à la signalisation. Des panneaux seront installés pour informer la population de tout changement. Le respect de la signalisation sera essentiel. Nous comptons sur la collaboration de tous », insiste monsieur Clouâtre.

Une première perturbation dès lundi

À compter du 22 juillet 2019, des travaux seront entrepris sur le côté gauche de l’hôpital. Le sol sera excavé pour y enfouir des conduits. L’opération devrait durer environ deux semaines. Durant cette période, l’entrée de la salle d’urgence ne sera pas accessible. Les usagers pourront entrer dans le bâtiment par une porte à l’arrière. Cette entrée secondaire est dotée d’une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Quant aux espaces de stationnement, environ 25 espaces seront inaccessibles. Afin de pallier à la situation, les usagers sont invités à utiliser l’aire de stationnement habituellement réservé aux employés, sur la rue Notre-Dame Nord ou les espaces situés à l’arrière de l’hôpital.

Mentionnons que des capsules radiophoniques seront diffusées afin de sensibiliser tous les résidents du Témiscamingue aux inconvénients liés au chantier et aussi les remercier de leur compréhension.

Un projet porteur pour tout le Témiscamingue

Rappelons que les travaux du lot 2 consistent en la construction d’un agrandissement d’une superficie totale de 3 620 mètres carrés dans lequel seront aménagés le bloc opératoire, les laboratoires, l’unité de retraitement des dispositifs médicaux (URDM ou unité de stérilisation) ainsi que la clinique d’oncologie. Le gestionnaire du projet, la Société québécoise des infrastructures prévoit compléter les travaux du lot 2 à l’hiver 2021.

[Lire le communiqué]

Mots clés: IRM , Travaux

Des travaux importants s’amorceront prochainement dans le secteur de l’imagerie médicale de l’Hôpital de Val-d’Or. Ces travaux visent à prévoir une nouvelle localisation de l’appareil d’imagerie médicale par résonance magnétique (IRM) ainsi que la nouvelle offre de service de tomographie par émission de positrons (TEP scan). En conséquence, la roulotte de l’IRM ne sera pas disponible à Val-d’Or, pour une période d’au minimum six mois, à compter de la fin novembre.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue doit procéder à un agrandissement de l’Hôpital de Val-d’Or afin d’accueillir le TEP scan. Cet agrandissement sera réalisé à l’endroit où se stationne actuellement la roulotte de l’IRM. En parallèle, d’autres travaux doivent aussi être réalisés près de l’urgence afin d’aménager un nouvel emplacement pour la roulotte de l’IRM.

« Pendant la durée des travaux, le service d’imagerie par résonnance magnétique sera donc uniquement offert dans les trois autres sites de la région, soit Amos, Rouyn-Noranda et La Sarre. Les patients de Val-d’Or se verront donc offrir les plages horaires disponibles dans ces sites au cours des 6 prochains mois, en fonction de la priorité de leur cas. Notre liste d’attente est déjà gérée de façon régionale depuis plusieurs mois », mentionne Chantal Brunelle, directrice des services multidisciplinaires au CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

 

[Lire le communiqué]