Actualités : Non classifié(e)

Mots clés: COVID-19 , Vaccination

Portrait de la situation épidémiologique en Abitibi-Témiscamingue

La circulation des virus respiratoires tend à la baisse. Toutefois, des cas d'infections respiratoires causées par le virus respiratoire syncytial (VRS), la COVID-19 et surtout la grippe (grippe saisonnière) sont toujours présents dans la population et dans les milieux de soins et de vie. Il est important de poursuivre l'application de mesures préventives pour éviter la transmission des virus et les complications qui peuvent y être associées.

Protégez votre santé et celle de la communauté en adoptant des gestes simples, mais cruciaux :   

  1. Surveillez vos symptômes : Si vous présentez de la fièvre ou des symptômes respiratoires, il est essentiel de rester à la maison. Lorsque vous avez des symptômes, limitez vos déplacements et évitez les contacts avec les personnes les plus vulnérables. Si vous devez sortir dans des lieux publics ou achalandés, veillez à porter un masque pour réduire le risque de transmission;
  2. Maintenez une hygiène rigoureuse : Le lavage fréquent des mains demeure l'un des moyens les plus efficaces pour prévenir la propagation des virus. Pensez également à appliquer des mesures d'hygiène dans vos environnements, en nettoyant régulièrement les surfaces fréquemment touchées;
  3. Faites-vous vacciner : Si vous faites partie des groupes ciblés, assurez-vous de vous faire vacciner contre la grippe et la COVID-19. La vaccination joue un rôle important dans la protection individuelle et collective, aidant à réduire la gravité des maladies et à éviter les hospitalisations.

Vaccination contre la COVID-19 ou la grippe 

La Direction de santé publique rappelle que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger et de protéger ses proches contre la COVID-19 et l'influenza. Elle est offerte gratuitement à toute la population et est particulièrement recommandée aux personnes à risque de développer des complications si elles contractent ces infections respiratoires, ainsi qu'aux travailleuses et travailleurs du domaine de la santé. 

Différentes options s’offrent à vous :

Bien que fumer sous la hotte, près d’une fenêtre ouverte, dans une pièce fermée ou encore lorsque les enfants sont absents soient des comportements qui aident à réduire la concentration de fumée dans l’air, ils ne suffisent pas pour protéger pleinement la santé de ces derniers, notamment sur le plan respiratoire.

Il n’y a qu’une seule stratégie efficace pour éliminer de l’air les éléments toxiques de la fumée de cigarette : faire de la maison et de la voiture des zones 100 % sans fumée en tout temps. Et lorsqu’on est à l’extérieur, on s’assure de fumer loin des enfants.

Vous pensez que c’est l’occasion idéale pour arrêter de fumer? Vous avez besoin de soutien? Pour obtenir des informations sur les services ou pour solliciter des rencontres individuelles communiquez avec le Centre d’abandon du tabagisme de votre localité   

Lisez ces actualités :

 

Mots clés: Amos , Hôpital

Québec autorise la phase de conception d’un projet de modernisation de l’urgence et des soins intensifs de l’Hôpital d’Amos. Les travaux prévus consistent à construire un agrandissement qui permettra le réaménagement de services cliniques et administratifs dans des locaux plus grands et mieux adaptés. Le projet vise à combler certaines lacunes, telles que le nombre insuffisant de civières et le manque d’espace.

[Lire le communiqué]

 

Mots clés: Cancérologie , Travaux

La construction du Centre régional de cancérologie débutera le lundi 12 août 2019, sur le terrain adjacent à l’hôpital de Rouyn-Noranda. Le chantier devrait s’échelonner sur environ 18 mois. Bien sûr, la nouvelle est réjouissante! Mais le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue doit tout de même informer la population des inconvénients qui découleront de ces travaux majeurs.

Circulation sur le chemin Trémoy
Les véhicules de chantier transiteront sur le segment du chemin Trémoy compris entre la 8e et la 9e Rue. Du 19 août au 6 septembre 2019, ce tronçon sera complètement fermé à la circulation, sauf pour les résidents qui y habitent. Puis, à compter du 9 septembre et jusqu’à la fin du chantier, la circulation sur ce segment sera possible dans un seul sens. Il pourrait donc être judicieux d’éviter ce secteur et d’emprunter l’avenue Murdoch pour accéder à la 5e, la 6e et la 7e Rue ainsi qu’à la partie du chemin Trémoy située après la 8e Rue.

Stationnement
En plus de l’entrave à la circulation, les usagers se retrouveront aussi privés des espaces de stationnement en parallèle normalement accessibles sur le chemin Trémoy, entre la 8e et la 9e Rue. Alors que les possibilités de stationnement sont déjà limitées, nous sommes conscients qu’il sera encore plus difficile pour nos usagers de garer leur véhicule à proximité de l’hôpital tout au long du chantier.

Si vous accompagnez un proche dont la mobilité est réduite, nous vous invitons à déposer cette personne à l’entrée principale de l’hôpital avant d’aller stationner votre véhicule, lorsque cela est possible. Nous vous suggérons aussi de partir un peu plus à l’avance si vous avez un rendez-vous ou une consultation. Vous pourriez avoir besoin de quelques minutes supplémentaires pour trouver un espace de stationnement.

Bruit
Un chantier est toujours accompagné de bruit. Mais le niveau sonore varie selon le type de travaux en cours. Dès le 12 août, la circulation des camions lors des opérations d’excavation et de remblayage entraînera plus de bruit que celui produit sur un chantier normal. Ensuite, l’étape la plus bruyante se déroulera du 9 septembre au 11 octobre. Il s’agit du battage des pieux de fondation. Par la suite, l’inconvénient lié au bruit devrait s’atténuer et le niveau sonore des travaux devrait correspondre à celui d’un chantier de construction normal.

Un projet porteur pour toute la région
Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue remercie à l’avance les usagers, les visiteurs, les bénévoles, les médecins ainsi que tous les membres de son personnel pour la collaboration et la compréhension dont ils feront preuve tout au long du chantier. Gardons à l’esprit qu’à compter du 12 août 2019, chaque jour qui passe nous rapprochera de la concrétisation d’un projet historique qui permettra aux citoyens de la région qui ont besoin de radiothérapie de recevoir leur traitement ici, en Abitibi-Témiscamingue.

[Lire le communiqué]