Actualités : Campagnes

Le 1er février 2024, des milliers de personnes se sont engagées à relever le Défi 28 jours sans alcool. Les motivations pour participer sont propres à chacun. Peu importe l’origine de cette motivation, les bénéfices pour la santé sont nombreux.

Qu’elle soit occasionnelle ou régulière, la consommation d’alcool est bien présente dans la sphère sociale et familiale en Abitibi-Témiscamingue. Les rites sociaux et les fêtes qui rythment la vie des Témiscabitibiens sont souvent liés à la consommation de produits alcoolisés. L’alcool occupe également une place importante dans l’espace publicitaire et apparait couramment dans le monde télévisuel, dans les séries sur différentes plateformes et même dans les téléromans québécois. Ce phénomène contribue à banaliser et normaliser la consommation d'alcool. 

 

De plus en plus de consommateurs optent maintenant pour des produits québécois sans alcool durant toute l'année. Le Défi 28 jours sans alcool est l’occasion idéale pour découvrir d’autres options à boire pour marquer aussi bien les moments de détente et de célébration.

L'idée du mois sans alcool est de prendre une pause pour observer les effets positifs sur notre santé en général notamment sur notre niveau d'énergie et de concentration.  En participant au Défi, l'abstinence temporaire provoquera certainement des discussions avec les familles et les amis. On le sait, l'alcool est un agent liant social majeur dans les relations interpersonnelles.  Le défi 28 jours est un moment propice à l'ouverture au dialogue exempt de préjugés avec vos proches. Cette pause est bénéfique pour se renseigner sur les conséquences négatives liées à la consommation et sur les bienfaits de développer de saines habitudes de vie.

 

À consulter :

Relevez le Défi 28 jours sans alcool

Mots clés: Tabagisme

Vous faites partie de l’aventure du Défi J’arrête, j’y gagne? Félicitations! C’est un excellent pas vers une meilleure santé. Vous constaterez rapidement les répercussions positives et que de semaine en semaine, vous vous sentirez de mieux en mieux.

Le questionnement de chaque personne participant à ce Défi est de savoir comment maintenir la cessation tabagique. Briser une habitude prend environ six semaines. C’est donc pour cette raison que le Défi se tient du 5 février au 17 mars. Une multitude de trucs et astuces se trouve sur la plateforme du Défi J’arrête, j’y gagne! de manière à éviter les rechutes.

En cette première semaine de Défi, le premier conseil est de prendre le temps d’en discuter avec votre entourage. L’écoute de vos amis, le soutien des membres de votre famille et les encouragements de vos collègues immédiats peuvent faire une grande différence sur votre démarche personnelle de cessation tabagique. Vous pouvez aussi partager ce que vous vivez en publiant vos moyens pour arrêter sur la page Facebook du Défi J’arrête, j’y gagne!

Que vous releviez le Défi ou non, si vous êtes en réflexion sur votre consommation de cigarette ou de produits de vapotage, sachez qu’il existe en région du soutien professionnel, gratuit et confidentiel. Les centres d’abandon du tabagisme (CAT) vous offrent des services adaptés à vos besoins, que vous soyez fumeurs ou ex-fumeurs.

Pour vous aider dans votre réflexion de cesser de fumer, pour vous soutenir dans vos démarches d’abandon du tabagisme ou pour prévenir la rechute, les CAT offrent du soutien individuel par des professionnels-les spécialement formés-es en cessation nicotinique. Visitez la page Internet pour trouver les coordonnées d’un conseiller de votre secteur.

À consulter :

Cette invitation est une initiative de la Fondation Jean-Lapointe qui célèbre, cette année, la 11e édition du Défi 28 jours sans alcool. Chaque année, des milliers de personnes embarquent dans cette ronde d’abstinence de 28 jours, qui permet de changer ses habitudes de consommation.   

Si vous vous questionnez sur votre rapport à l’alcool, cette proposition de défi apparait comme une occasion idéale de faire le point.  Saviez-vous que même si vous ne développez jamais de dépendance à l’alcool, il pourrait y avoir des conséquences sur plusieurs aspects de votre santé et votre bien-être? Si votre consommation est supérieure aux limites hebdomadaires, les risques pour la santé augmentent. Vous êtes à risque de développer des maladies chroniques telles que la maladie hépatique, le cancer, l’hypertension, la cardiopathie et l’AVC.  Même si votre consommation est modérée, sachez qu’elle n’est peut-être pas sans conséquence. L’état de santé varie d’une personne à l’autre.   

Le 28 jours sans alcool est donc un moment dans l’année pour développer de saines habitudes de vie : 

  • Mieux manger; 
  • Boire plus d’eaux; 
  • Être plus actifs; 
  • Prendre le temps de faire une activité que vous aimez.  

 

Même si vous ne croyez pas avoir de problème, prendre une pause de consommation peut être bénéfique pour votre santé. Vous êtes invité à vous inscrire sur le site du Défi 28 jours sans alcool. 

À consulter 

Si vous ou l’un de vos proches présentez un problème de dépendance, sachez qu’il existe du soutien au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue. Vous êtes invité à communiquer en premier avec l’accueil de votre CLSC et demandez à parler au service de l’Accueil-Analyse-Orientation-Référence (AAOR).  

Au début de chaque nouvelle année, les campagnes de sensibilisation se multiplient pour encourager les gens à cesser de fumer.  Les bénéfices pour la santé des individus sont très nombreux et s'opèrent graduellement dans l'organisme de la personne fumeuse.

Dès qu'un usager fumeurs cesse de fumer ou de vapoter, les changements positifs peuvent s'observer très rapidement. Même après avoir arrêté 20 minutes le corps ressent des effets positifs :

  • La tension artérielle baisse et redevient normale;
  • La fréquence cardiaque ralentit et redevient normale;
  • La température des mains et des pieds augmente et redevient normale.

 

Après une journée, le monoxyde de carbone est complètement éliminé de l'organisme et les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée. Au bout de trois jours, la respiration devient plus facile et l'énergie augmente.

En participant au Défi J’arrête, j’y gagne dont la durée n’est que de six semaines, en plus de courir la chance de gagner des prix, c’est votre condition physique sera la grande gagnante. En effet, entre deux semaines à trois mois, d’arrêt, votre santé s’améliore :

  • La circulation sanguine s'améliore;
  • La marche devient plus facile;
  • Le fonctionnement des poumons s’améliore;

 

De plus, pour la femme enceinte qui a arrêté de fumer durant les trois premiers mois de sa grossesse, le risque d'avoir un enfant de faible poids devient comparable à celui d’une personne qui n’a jamais fumé.

Consultez Québec sans tabac pour en savoir davantage sur tous les bienfaits.