Actualités : Nouvelles

Comprendre ce qui se passe avec son état de santé ainsi que la façon dont les soins et services sont offerts par un professionnel qualifié fait souvent l’objet de préoccupations chez des usagers. L’une des fonctions des comités des usagers et de résidents est justement de renseigner les usagers sur leurs droits. En fait, le droit d’être informé sur les services offerts et la façon de les obtenir est celui qui fait le plus souvent l’objet d’une demande renseignements auprès des comités. Les intervenants et les équipes soignantes doivent prendre le temps de répondre à vos questions.

 

Vous pouvez notamment vous renseigner au sujet :

  • Du type de professionnel qui offre un service;
  • La fréquence des services offerts,
  • La façon dont les soins à domicile sont offerts,
  • Les coordonnées des services d’accueil,
  • La prise de rendez-vous.

 

Trop souvent des personnes hésitent à poser des questions aux professionnels afin de bien comprendre l’annonce d’un diagnostic, les possibilités de suivis ou les options de traitement possibles. Être bien informé sur les services disponibles garantit aux usagers l’engagement et l’obligation du personnel à répondre aux usagers avec diligence et courtoisie et favorise un climat d’écoute. Il ne faut jamais hésiter à poser des questions et se renseigner puisqu’il s’agit de votre santé, votre bien-être et des services auxquels vous avez droit. Tout le monde est gagnant à bien s’informer. En cas de doute ou si vous avez des interrogations, contactez votre comité des usagers ou de résidents. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

 

Chaque individu est invité à découvrir les bénéfices à la diminution de sa consommation d’alcool pour sa propre santé. Le temps d’arrêt de 28 jours est aussi l’occasion de comprendre les bénéfices potentiels sur son niveau d’énergie et l’utilité de développer de nouveaux comportements à l’égard de l’alcool. Le défi propose une pause pour identifier ses motivations à réduire sa consommation et pour expérimenter les bienfaits de la réduction de l’alcool dans sa vie.

Les nouveaux repères du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances en matière de consommation d’alcool sont convaincants à propos des risques pour la santé. Pour plus de détails, vous pouvez facilement consulter la brochure explicative disponible sur le site Internet du Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (ccsa.ca)

À consulter :

Ça fait plus d’une semaine que vous faites le Défi J’arrête, j’y gagne! et vous éprouvez des symptômes physiques? Saviez-vous que lorsqu’on arrête de fumer on peut être en sevrage? Outre le fait de se sentir irrité, le manque de nicotine pourrait causer des maux de tête, créer de la difficulté à dormir ou de concentration. Vous pourriez même avoir de la constipation. Sachez que c’est tout à fait normal et les symptômes diminuent au bout de quelques semaines.

Il est important de ne pas céder à la tentation de fumer. Voici quelques conseils :

  •          Demeurez actif pour diminuer votre niveau de tension;
  •          Faites quelque chose qui vous fait plaisir ou qui vous aide à relaxer;
  •          Utilisez AppGuide une appli recommandée par l’équipe du Défi J’arrête, j’y gagne!

 

Sachez que vous n’êtes pas seul. Pour vous soutenir pour prévenir la rechute, les Centres d’abandon du tabagisme offrent du soutien individuel par des professionnels spécialement formé[e]s en cessation nicotinique. Visitez la page Internet pour trouver les coordonnées d’un conseiller[ère] de votre secteur.

À consulter :

Portrait de la situation épidémiologique en Abitibi-Témiscamingue

  • Le niveau d’activité grippale demeure à un niveau modéré avec une tendance à la hausse en Abitibi-Témiscamingue. Il est encore opportun pour les personnes qui ont plus de risques de présenter des complications de se faire vacciner contre l'influenza.
  • Il est à noter que le virus de la gastro-entérite circule en région. Ainsi, il est important de poursuivre l'application de mesures préventives pour éviter la transmission des virus et les complications qui peuvent y être associées.
  • La circulation d'autres virus respiratoires, dont le virus respiratoire syncytial (VRS) et le virus de la COVID-19 demeure à un niveau faible.

 

Protégez votre santé et celle de la communauté en adoptant des gestes simples, mais cruciaux :   

  1. Surveillez vos symptômes : Si vous présentez de la fièvre ou des symptômes respiratoires, il est essentiel de rester à la maison. Lorsque vous avez des symptômes, limitez vos déplacements et évitez les contacts avec les personnes les plus vulnérables. Si vous devez sortir dans des lieux publics ou achalandés, veillez à porter un masque pour réduire le risque de transmission;
  2. Maintenez une hygiène rigoureuse : Le lavage fréquent des mains demeure l'un des moyens les plus efficaces pour prévenir la propagation des virus. Pensez également à appliquer des mesures d'hygiène dans vos environnements, en nettoyant régulièrement les surfaces fréquemment touchées;
  3. Faites-vous vacciner : Si vous faites partie des groupes ciblés, assurez-vous de vous faire vacciner contre la grippe et la COVID-19. La vaccination joue un rôle important dans la protection individuelle et collective, aidant à réduire la gravité des maladies et à éviter les hospitalisations.

 

Guide pour prendre soin de soi à la maison

  • La plupart des personnes infectées par une maladie respiratoire infectieuse guérissent sans traitement particulier et se rétablissent en environ deux semaines. Vous pouvez donc, dans la majorité des cas, vous soigner à la maison.
  • Une personne atteinte de gastroentérite est généralement contagieuse en présence de symptômes, surtout au moment où ses symptômes sont les plus intenses. Elle peut demeurer contagieuse quelques semaines après la disparition des symptômes.

 

Vaccination contre la COVID-19 ou la grippe 

La Direction de santé publique rappelle que la vaccination demeure le meilleur moyen de se protéger et de protéger nos proches contre la COVID-19 et l'influenza. Elle est offerte gratuitement à toute la population et est particulièrement recommandée aux personnes à risque de développer des complications si elles contractent ces infections respiratoires, ainsi qu'aux travailleuses et travailleurs du domaine de la santé. 

 

Différentes options s’offrent à vous :