Articles de l'infolettre

La situation épidémiologique s’est nettement améliorée en Abitibi-Témiscamingue

L’organisation remercie la population ainsi que les partenaires pour leur collaboration au cours des dernières semaines. La situation épidémiologique évolue favorablement et depuis le début de la pandémie, grâce à l’implication de tous, nous avons réussi à partager un message cohérent et une coordination des mesures à respecter afin d’assurer la sécurité de l’ensemble de la population d’Abitibi-Témiscamingue.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, moins de 100 cas ont été déclarés au cours de la semaine. Une diminution importante des hospitalisations est observée (5 en cours) et le nombre d’éclosions dans les milieux de vie et d’hébergement diminue encore de façon importante (3 éclosions en cours). Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue souligne que depuis deux semaines, aucun nouveau décès lié à la COVID-19 n’a été déclaré, alors que le nombre d’employés et de médecins absents en raison en de la COVID-19 est aussi en diminution (45 personnes sont absentes quotidiennement).

Néanmoins, bien que la situation se stabilise, les virus d’influenza et de la gastroentérite continuent de circuler en Abitibi-Témiscamingue. Le lavage des mains, l’étiquette respiratoire (tousser dans son coude), le port du masque et l’isolement à la maison en présence des symptômes sont des moyens pour prévenir la transmission de ces virus.

Pour consulter l’aide-mémoire, cliquez ici.

 

Diffusion des données épidémiologiques

À compter de la semaine du 23 mai 2022, la carte présentant les données épidémiologiques en Abitibi-Témiscamingue sera diffusée une seule fois par semaine, les vendredis. La diffusion sera effectuée sur la page Facebook de l’organisation.

Pour des informations quotidiennes, vous pouvez consulter les données COVID-19 par région sociosanitaire sur le site Web de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Données COVID-19 par région sociosanitaire | INSPQ

 

Retrait de l’obligation de porter le masque

Depuis le 14 mai, le port du masque dans la plupart des lieux publics n’est plus obligatoire. Néanmoins, de nombreuses personnes vont maintenir l’usage du masque parce qu’elles sont fragilisées, connaissent des gens qui le sont, ou tout simplement par choix. Ainsi, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue invite la population à faire preuve d’un grand respect envers tous, quel que soit le choix de maintenir le port du masque ou de ne pas le porter.

 

Maintien du port du masque dans les installations du réseau de la santé et des services sociaux

Veuillez noter que le port du masque demeure obligatoire en tout temps dans les installations de santé et de services sociaux. Rappelons que cette mesure vise notamment à éviter la propagation du virus auprès des personnes vulnérables. L’organisation remercie la population de respecter les mesures sanitaires en vigueur et de faire preuve de respect et de civisme lorsqu’ils se présentent dans un des établissements du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

Port du masque dans les installations

 

Dépistage et consignes d’isolement

Dès l’apparition de symptômes s’apparentant à la COVID-19, on doit s’isoler et passer un test de dépistage rapide. Si le résultat est positif, il faut suivre les consignes d’isolement.
Bien que la période d’isolement minimale soit de 5 jours pour les personnes adéquatement vaccinées, on peut demeurer contagieux pendant 10 jours.

Il est donc important, durant les 5 jours suivant l’isolement :

  • De porter un masque lors de toute interaction sociale;
  • De respecter une distanciation de 2 mètres, autant que possible;
  • De poursuivre l’isolement pour 5 jours supplémentaires si les symptômes ou la fièvre persistent.

Accès à des tests PCR

Pour connaître la liste des groupes qui ont accès à des tests de dépistage en clinique : Faire un test de dépistage pour la COVID-19 | Gouvernement du Québec (quebec.ca)

Utilisation du test rapide

Pour plus d’informations sur l’utilisation du test rapide à la maison : Utilisation des tests rapides à la maison | Gouvernement du Québec (quebec.ca)

 

Vaccination contre la COVID-19

La vaccination est l’un des moyens les plus efficaces de se protéger contre la COVID-19. Elle réduit les hospitalisations et les décès liés à la COVID‑19 chez les personnes les plus à risque. Il est toujours possible d’obtenir le vaccin dans les 7 sites de vaccination selon l’horaire de vaccination sans rendez-vous diffusée sur notre site Web.

Vous pouvez prendre ou déplacer un rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 via le Portail Clic Santé, ou en composant le 1 877 644-4545 du lundi au vendredi entre 8 h et 18 h. Veuillez toutefois noter qu’à compter du mardi, le 24 mai, les heures d’ouverture seront du lundi au vendredi entre 8 h à 16 h.

 

Déménagement du site de vaccination de Ville-Marie

 

Démystifier la 2e dose de rappel (4e dose)

Vous avez des questions sur la 2e dose de rappel? Plus d’informations sont disponibles ici.

20 mai 2022

Odeimen

En collaboration avec l’organisme culturel anishinabe Minwashin, Tourisme Abitibi-Témiscamingue par le biais de sa démarche CulturAT et le ministère de la Culture et des Communications du Québec, le projet « Odeimen », qui désigne le petit fruit qu’est la fraise en langue anishinabe, vise à intégrer les arts et la culture anishnabe dans huit installations du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, soit dans les hôpitaux d’Amos, de Rouyn-Noranda, de Val-d’Or, à l’Hôpital en santé mentale et CLSC de Malartic, ainsi que dans le CLSC de Senneterre et les Centres multiservices de santé et de services sociaux de Témiscaming-Kipawa, Ville-Marie et La Sarre.

Avant qu’elles ne soient installées, les huit œuvres forment l’exposition Odeimen présentée au Musée d’art de Rouyn-Noranda, du 6 mai au 12 juin 2022. Durant plus d’un mois, les visiteurs sont invités à se déplacer au musée afin d’apprécier l’art anichinabe et plusieurs des symboles et valeurs que souhaitent véhiculer les artistes.

Au sein des prochaines infolettres, nous vous présenterons les artistes ainsi que les œuvres composant l’exposition Odeimen.

Chantal Simard (Nattaway), JE TE PARLE, ÉCOUTE- MOI!, 2022 – Médiums mixtes

L’artiste

Tout ce qui est symbolique, rituel et spirituel tient une grande place dans l’œuvre de Nattaway, tout comme la question identitaire. Elle sait revisiter les aspects de sa culture anicinabe et les présenter de façon contemporaine.

L’œuvre

Symbolisant la communication et l’écoute, les bâtons de parole représentent l’être humain avec les différences de chacun. Les rubans et les perles fixés sur la toile créent des liens entre eux et invitent à tisser des liens de confiance entre nous.

 

Pascale-Josée Binette, KA NITAKIOSITC, CELUI QUI ÉLÈVE, 2022 – Acrylique

L’artiste

Artiste multidisciplinaire, Pascale-Josée Binette recherche les projets collaboratifs qui favorisent les échanges profonds et sincères. Passionnée de médiation culturelle, elle met son talent et son expérience au service de la recherche d’un langage commun.

L’œuvre

Ces peintures abordent le thème de la transmission des connaissances dans l’expérience de la maternité. Dans la toile de gauche, la femme devenue mère se rappelle le chemin qu’elle a parcouru avant de mettre son enfant au monde. Dans l’autre, la transmission d’un objet par une aînée représente la continuité de la transmission des savoirs et de la culture.

Crédit photos : Musée d’art de Rouyn-Noranda

Rupture temporaire au service d’urgence du Centre multiservices de santé et de services sociaux de Témiscaming-Kipawa.

Malheureusement, malgré la réorganisation du travail et les démarches mises en place par l’organisation pour déplacer de la main-d’œuvre, une rupture temporaire survient au service d’urgence du Centre multiservices de santé et de services sociaux de Témiscaming-Kipawa.

Une planification de l’offre de service pour la période estivale est en cours afin d’être en mesure de donner des vacances à l’ensemble des employés du réseau. Veuillez noter qu’au cours des prochaines semaines, le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue sera en mesure de vous présenter l’impact anticipé dans un contexte de très grande pénurie de main-d’œuvre.

 

Guichet d’accès première ligne (GAP)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Abitibi-Témiscamingue travaille actuellement à l’implantation d’un Guichet d’accès première ligne (GAP).

Ce nouveau service vise à offrir aux personnes, sans médecin de famille, une meilleure évaluation de leurs besoins ponctuels de santé physique ou mentale, un accès adapté et étendu aux services de santé de première ligne en adéquation avec leurs besoins et éventuellement une prise en charge par un médecin de famille. Pour bénéficier de ce service, vous devez être inscrit sur le guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF) de l’Abitibi-Témiscamingue. Vous pouvez réaliser votre inscription en ligne au GAMF ou encore mettre à jour votre profil au www.gamf.gouv.qc.ca.

GAP

Le déploiement du GAP a débuté le 28 février dernier et se poursuit selon la séquence suivante :

  1. MRC d’Abitibi (en fonction depuis le 28 février 2022);
  2. MRC d’Abitibi-Ouest (en fonction depuis le 20 mars 2022);
  3. MRC de Témiscamingue (en fonction depuis le 25 avril 2022);
  4. Ville de Rouyn-Noranda (en fonction depuis le 9 mai 2022);
  5. MRC de la Vallée-de-l’Or (déploiement prévu le 24 mai 2022).

Cette séquence a été déterminée en fonction du nombre de personnes sans médecin de famille et du nombre de médecins pour chacune des municipalités régionales de comté (MRC).

Pour obtenir plus de renseignements : Guichet d’accès première ligne et accès à un médecin - CISSS – ABITIBI TÉMISCAMINGUE (gouv.qc.ca)

Un nouveau tableau de bord vous donne maintenant accès à des données permettant de suivre la performance du réseau de la santé et des services sociaux. Ce tableau facile d’accès permet une bonne compréhension des données grâce à des notes méthodologiques et sera mis à jour de façon hebdomadaire, tous les mardis.

Vous pourrez retrouver des données concernant les indicateurs pour suivre les données suivantes :

  • première ligne;
  • chirurgie;
  • urgence;
  • activité hospitalière;
  • ressources humaines;
  • santé mentale;
  • protection de la jeunesse;
  • aînés et personnes vulnérables;
  • expérience patient;
  • santé publique;
  • prévention;
  • innovation.

Le CISSS vous invite à consulter le tableau de bord et à naviguer au sein des différents secteurs d’activités : Performance du réseau de la santé et des services sociaux | Gouvernement du Québec (quebec.ca)