17 juin 2022

Organisation des services

Pour visionner le point de presse de l’organisation qui présente le plan de contingence estivale 2022, cliquez ici.

Une organisation différente pour maintenir les services durant la période estivale

Comme vous le savez, nous vivons depuis quelques années une pénurie de ressources humaines. Cette pénurie devient de plus en plus importante au fil du temps malgré toutes les actions entreprises tant du côté du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) que de notre organisation. Notamment, pour les infirmières, 700 sont actuellement en poste alors que le requis pour maintenir tous nos soins et services est de 1000. Les besoins sont tout aussi importants pour d’autres titres d’emploi, affectant tous les services de l’organisation.

Les données démontrent que la courbe démographique présente des projections où il y aura davantage de départs de main-d’œuvre au courant des prochaines années que d’embauches. Afin de contrer l’impact de cette décroissance de la main-d’œuvre disponible, plusieurs actions sont en cours afin de compléter les équipes dans les prochaines années. Que ce soit par l’augmentation des cohortes de formation en collaboration avec les établissements d’enseignement en région, le déploiement de certaines formations intensives ou accélérées, les démarches multiples de recrutement à l’international, toutes ces actions contribuent à un espoir pour les prochaines années, mais ne permettent pas de combler les besoins dans l’immédiat.

La priorité de notre organisation est d’offrir des soins et services en santé et services sociaux à notre population. En contexte de manque important d’employés, ceci nous impose d’ajuster cette offre de service en tenant compte de notre capacité à les dispenser. Ceci permet de ne pas accentuer la charge de travail et la pression au sein des équipes, de limiter les risques de ruptures de services ainsi que d’assurer une offre de services sécuritaires et de qualité à la population. Le CISSS agit ainsi de façon responsable en planifiant une réorganisation qui tient compte des employés disponibles plutôt que de devoir réagir aux multiples bris de services qui auraient été anticipés en cours d’été.

En outre, la période estivale correspond à la période des vacances. Les employés ont droit à ces vacances bien méritées, ce qui signifie que moins d’employés seront au travail simultanément, de juin à septembre.

Dans cette optique, des représentants de toutes les équipes cliniques concernées ont récemment élaboré un plan de réorganisation des services pour la période estivale. Ce plan a été adopté par le comité de coordination décisionnel à l’application de la contingence clinique et présenté au conseil d’administration et au MSSS.

Les réorganisations de services qui seront déployées cet été de même que les diminutions d’accès et les quelques ruptures planifiées sont en lien direct avec le nombre d’employés disponibles dans chaque secteur de la région.

Les mesures annoncées seront en place pour la période estivale, la majorité se déployant dès la fin juin jusqu’en septembre. Au cours de l’été, le travail d’analyse se poursuivra afin d’établir un plan de réorganisation qui tiendra compte de notre capacité à offrir des soins et services en fonction des effectifs en place au-delà de cette période.

Pour consulter le support visuel de la présentation, cliquez ici.

 

Voici donc un tableau résumant les mesures du plan de réorganisation dans chaque MRC :

Mesures qui concernent l’ensemble de l’Abitibi-Témiscamingue

 Mesure
Soutien à domicile (SAD)Diminution des activités de soutien à domicile, en assurant un maintien de services en secteur urbain et dans tous les milieux ruraux. L’ensemble des personnes qui bénéficient du SAD recevront une correspondance pour expliquer la situation.
Santé publiqueDiminution des activités de la santé publique. Aucune interruption de services n’est prévue, mais certaines activités seront offertes avec d’autres modalités. La vaccination 0-5 ans est réalisée uniquement dans les CLSC des villes centres, incluant Senneterre et Malartic.
Modulation possible des activités de l’ensemble des servicesAu cours de la période estivale, certains services pourraient être réduits ou suspendus temporairement. Dans cette situation, des communications seront effectuées afin d’informer la population ou directement les personnes qui reçoivent ces services.

 

Mesures qui concernent chacune des MRC

MCR / VilleContingence estivalePériode ciblée
Abitibi

Unité d’hospitalisation de médecine et de chirurgie à l’Hôpital d’Amos

  • Diminution temporaire de 6 lits en chirurgie (de 24 lits à 18 lits).
24 juin au 1er septembre

Services de réadaptation en installation

  • Diminution temporaire de lits de réadaptation à l’unité transitoire de récupération fonctionnelle (UTRF)1 localisée au CHSLD d’Amos - maintien d’un minimum de 2 lits et ce nombre augmentera au cours de la période estivale.

Unité d’hébergement L’Héritage localisée dans l’installation Les Sources

  • Fermeture temporaire de l’Unité l’Héritage. Transfert des résidents au CHSLD d’Amos et certains résidents transférés dans des CHSLD de leur territoire d’origine.
Abitibi-Ouest

Unité régionale de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI)2 localisée au CHSLD de Macamic

  • Diminution temporaire de 6 lits (de 15 lits à 9 lits).

Services de réadaptation à l’unité transitoire de récupération fonctionnelle (UTRF) localisée au CHSLD de Macamic

  • Diminution temporaire de 3 lits (de 8 lits à 5 lits).

Lits dédiés pour les soins palliatifs localisés au CHSLD de Macamic

  • Diminution temporaire de 3 lits (de 4 lits à 1 lit). Selon les besoins, l’offre en soins palliatifs sera réalisée à l’Hôpital de La Sarre.
22 juin au 4 septembre

Points de services en milieu rural

  • Suspension temporaire des services de prélèvements sanguins des points de services CLSC d’Abitibi-Ouest ainsi qu’à Villebois, Val-Paradis et Beaucanton.
18 juin au 18 septembre
Rouyn-Noranda

Services de réadaptation en installation

  • Fermeture temporaire des 13 lits de l’unité de réadaptation Les Îles, localisée au 4e étage de l’Hôpital de Rouyn-Noranda. 6 lits de réadaptation seront temporairement ouverts au CHSLD de Rouyn-Noranda afin de maintenir une capacité à offrir le service de réadaptation aux personnes en ayant besoin.
22 juin au 4 septembre

Points de services CLSC en milieu rural

  • Les services de prélèvements sont maintenus sur rendez-vous à raison de 2 demi-journées par semaine en intervalle dans les points de services CLSC de Beaudry, Cadillac, Destor et Montbeillard.
Témiscamingue

Centre multiservices de santé et de services sociaux de Témiscaming-Kipawa

  • Fermeture temporaire du quart de soir-nuit (19 h 30 à 7 h 30) du service d’urgence.
12 juin au 12 septembre

Service de soutien à domicile (SAD) à Témiscaming-Kipawa

  • Diminution importante de l’accès aux services SAD pour une période de 4 semaines. Les personnes bénéficiant des services seront contactées afin de présenter les modalités permettant de répondre aux besoins urgents et essentiels.
11 juillet au 9 août
La Vallée-de-l’Or

Hôpital en santé mentale de Malartic

  • Diminution temporaire de 6 lits à l’Unité de réadaptation active (de 12 lits à 6 lits).
3 juin au 4 septembre

Inhalothérapie

  • Réduction de certains services tout en maintenant les services critiques et essentiels. Les délais pour avoir accès à un service pourraient être augmentés.

 

Appel à la population, à l’indulgence et à la solidarité

Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre qui exerce une pression importante sur toutes les équipes du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, tous les services de l’établissement doivent réaliser une réorganisation, une modulation ou une diminution de services. Par leur extraordinaire dévouement, les travailleurs de l’établissement assurent le maintien des services essentiels à la population, de façon sécuritaire, de qualité et toujours avec une grande humanité. En guise de reconnaissance et de solidarité, nous comptons sur chaque personne pour faire preuve de respect et de courtoisie lorsqu’elle bénéficie de soins de santé et de services sociaux.

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue demande la collaboration de l’ensemble de la population : il importe d’unir nos capacités pour contribuer au maintien de l’offre de services de santé et de services sociaux dans la région pour la période estivale. Par exemple, en venant chercher sans délai un proche lors d’un congé de l’hôpital, il est possible de libérer un lit plus rapidement, afin de permettre l’admission d’une autre personne qui nécessite une hospitalisation.

Pour les proches aidants et les aidants naturels, nous sommes conscients que vous êtes sollicités davantage, puisque votre contribution est parfois augmentée lorsque l’organisation n’est pas en mesure d’offrir tous les soins et services qu’on souhaiterait offrir à domicile. Nous vous remercions pour votre engagement et de contribuer à maintenir les gens dans leurs domiciles en contribuant aux services requis et en offrant votre soutien moral et émotionnel à votre proche.

 

Une stratégie visant la formation, l’attraction et le recrutement de la main-d’œuvre

L’équipe attraction a pris de l’expansion; trois nouvelles professionnelles ont été embauchées en 2022 afin de soutenir l’équipe en place dans le développement de stratégies d’attraction spécifique pour le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue. L’équipe est maintenant répartie dans chacune des MRC afin de favoriser le travail de collaboration et de concertation avec les acteurs du milieu.

Voici quelques-unes des actions réalisées ou en cours :

  • Consolidation de l’équipe d’attraction (professionnel dédié à l’attractivité dans chaque territoire de MRC) et une autre professionnelle au niveau des stratégies de recrutement international;
  • Participation à plus de 50 événements carrières, salons de recrutement et activités dans les établissements scolaires en région et hors région;
  • Réalisation d’une campagne promotionnelle favorisant l’attraction de main-d’œuvre infirmière, infirmière auxiliaire et inhalothérapeute;
  • Collaborations significatives développées avec les maisons d’enseignement de la région pour favoriser l’intensification, la diversification et la décentralisation de la formation afin de former la relève;
  • Intensification des actions de recrutement à l’international (France, Belgique, Maroc, Algérie, Tunisie, République démocratique du Congo, Cameroun, Côte d’Ivoire et Liban);
  • Accueil de 490 stagiaires pour un total de 16 550 journées de stage et développement de nouveaux corridors de stages dans certains domaines d’étude (Technique en diététique);
  • Intensification des projets d’autogestion des horaires dans quatre nouvelles équipes de l’organisation;
  • Plus de 80 infirmières arriveront de l’international en 2022-2023 afin de venir faire une formation d’appoint au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et ensuite pratiquer au sein de l’organisation.

 

Pour toutes questions et commentaires

Soyez assurés que tous les efforts sont déployés pour minimiser les impacts de ces mesures et pour assurer le maintien des services dans l’ensemble de la région. Si vous souhaitez adresser des questions ou faire part de commentaires, n’hésitez pas à nous contacter au : 08.cisssat.attraction@ssss.gouv.qc.ca.

 

En raison de la pénurie de ressource infirmière, une rupture de service a lieu à l’urgence du Centre multiservice de santé et de services sociaux de Témiscaming-Kipawa.

Partager: